SUR LA GLACE : SOYEZ PRÊTS ET VIGILANTS!


DATE :           14 décembre 2021

SUJET :         ADEPTES DE SPORTS SUR GLACE : SOYEZ PRÊTS ET VIGILANTS!

­­­­­­­Montréal, 14 décembre 2021 – Avec la première grosse tempête qu’a connue le sud du Québec la semaine dernière, de nombreuses régions de la province ont désormais reçu plusieurs centimètres de neige favorisant grandement l’engouement des adeptes de l’hiver à débuter leur saison de sport extérieur. D’autant plus que les plans d’eau ont commencé à geler, laissant croire qu’il est déjà possible de s’y aventurer. Et comme les années 2020 et 2021 furent tragiques en nombre de noyades, la Société de sauvetage se devait de rappeler à tous l’importance des règles de sécurité pour s’aventurer sur les plans d’eau gelés cet hiver.

Chaque année, environ 7 Québécois perdent la vie par noyade durant l’hiver. Dans la majorité des cas, les décès touchent des personnes qui marchaient, jouaient au hockey, pêchaient ou faisaient de la motoneige ou véhicule tout-terrain sur un cours d’eau gelé. Si les commerçants de piscines et de sports nautiques ont vu leurs ventes exploser depuis deux ans, les magasins de plein air et de véhicules récréatifs ont été tout aussi occupés! On peut donc s’attendre à ce que vous soyez nombreux à sortir à l’extérieur pour profiter des plaisirs de l’hiver encore cette année. À ce sujet, deux mots décrivent le mieux les recommandations de la Société de sauvetage : SOYEZ PRÊTS ET VIGILANTS!

On ne peut passer sous silence les 79 noyades survenues au courant de l’année (et elle n’est pas finie). Avec l’augmentation considérable du nombre de noyades depuis le début de la pandémie (2020 et 2021), la Société de sauvetage souhaite mettre en garde les adeptes et les néophytes de sports d’hiver sur glace.

Sports motorisés

La tragédie des 6 motoneigistes au début de l’année 2020 au Saguenay-Lac-Saint-Jean nous rappelle l’importance de suivre les conseils de sécurité de toutes les instances en matière de pratique de sports sur glace. Donc, si vous vous laissez tenter par une excursion en motoneige ou en véhicule tout-terrain qui vous mènera aux abords d’un plan d’eau gelé ou sur la glace, ne négligez surtout pas de vous préparer adéquatement afin d’assurer votre sécurité en suivant ces conseils :

  1. Restez dans les sentiers balisés, là où les épaisseurs de glace sont vérifiées tous les jours.
  • Si vous partez en excursion encadrée, choisissez une entreprise et un guide certifié « Écotourisme ».

Depuis 2020, toutes entreprises offrant un service de guide ou une activité de pleins airs encadrés se doit d’être accréditées « Écotourisme ». Cette accréditation confirme que l’entreprise se spécialise dans l’offre d’une ou de plusieurs activités de plein air en tourisme d’aventure et en écotourisme au sein d’un milieu naturel. Les entreprises membres de l’association sont toutes accréditées « Qualité Sécurité ». Vous pouvez ainsi partir la tête tranquille, guidé par des professionnels! Rendez-vous sur le site d’Écotourisme Québec afin de découvrir les entreprises québécoises certifiées.

  • Soyez prévoyant! Assurez-vous de l’ouverture ou la fermeture des gîtes sur votre trajectoire et en cas de doute, apportez avec vous de quoi vous sustenter et vous réchauffer pour toute la durée de votre excursion.
  • Transportez votre équipement de survie sur vous pour ne pas le perdre si la glace cède sous votre poids. La trousse doit contenir des pics à glace, un briquet, des allumettes hydrofuges, un allume-feu de magnésium, un canif, une boussole et un sifflet.
  • Informez quelqu’un de votre itinéraire et de l’heure approximative de votre retour.
  • Apportez des vêtements chauds et secs dans un sac imperméable.
  • Portez une combinaison thermale flottante ou un vêtement de flottaison individuel (VFI) par-dessus votre habit de neige.
  • Portez des lunettes de soleil pour ne pas être ébloui par le reflet de la neige et de la glace. Une bonne visibilité vous aidera à repérer les dangers sur les différentes surfaces praticables.
  • Ayez un téléphone cellulaire avec vous et insérez-le dans une pochette étanche.
  • Éviter de consommer de l’alcool et/ou des drogues lors de la conduite de votre véhicule récréatif. Vous êtes soumis aux mêmes sanctions et coûts pour conduite avec les facultés affaiblies que selon le Code de la sécurité routière et le Code criminel.
  •  Connaissez la technique d’autosauvetage : en cas de chute dans l’eau froide à la suite d’un bris de glace sous vos pieds, vous pourriez vous sauver la vie! Pour apprendre, étape par étape, la technique d’autosauvetage, consultez le site de la Société de sauvetage.

Sports sur glace

En raison des grandes variations de température que nous connaissons chaque année, plusieurs cours d’eau du Québec ne gèleront pas convenablement et resteront peut-être risqués tout au long de l’hiver. Il est donc primordial de prendre les précautions nécessaires.

En général, une glace de 12 cm peut supporter le poids d’une motoneige. Cependant, cette épaisseur est sécuritaire seulement lorsque la glace est neuve et transparente.

Prenez le temps de connaître et reconnaitre les épaisseurs et les couleurs de la glace afin de profiter de vos activités en toute sécurité :

« L’année 2021 a encore été des plus tragique en termes de noyades. Faisons-en sorte, tous ensemble, d’être sécuritaires cet hiver sur et près des cours d’eau. Il est faux de penser que toute étendue d’eau gelée peut être traversée. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lorsqu’on s’aventure sur la glace ; son épaisseur, sa friabilité, les courants, les températures des derniers jours, les conditions météorologiques, la visibilité, la qualité de l’eau, car une eau polluée gèle moins rapidement qu’une eau propre et l’eau salée gèle à une température plus basse que l’eau douce, la végétation très dense qui peut empêcher la formation de la glace ou du moins, favoriser une glace très mince! Avec la variation des températures, il est essentiel de comprendre qu’un plan d’eau gelé sur lequel vous êtes passé la veille peut être dangereusement différent le lendemain ».

Raynald Hawkins, directeur général, Société de sauvetage

La Société de sauvetage demande donc aux adeptes de sports d’hiver de se renseigner auprès des autorités locales sur les conditions et la sécurité de la glace dans leur région avant de s’aventurer sur les cours d’eau et invite les motoneigistes et conducteurs de VTT à emprunter les sentiers balisés. Conséquemment, la Sûreté du Québec rappelle aux usagers de véhicules hors route de circuler uniquement dans les sentiers balisés, incluant les sentiers qui traversent des plans d’eau. Les plans d’eau font l’objet de vérifications quotidiennes afin d’assurer la sécurité des usagers. Il est obligatoire de respecter la signalisation, celle-ci peut interdire, de façon sporadique, la circulation sur un plan d’eau, et ce même s’il s’agit d’un sentier balisé. Les conditions météorologiques changeantes peuvent avoir un impact sur l’épaisseur de la glace. La circulation dans les sentiers balisés et le respect de la signalisation contribuent à assurer la sécurité des adeptes de sports motorisés hivernaux.

Pour avoir de bons conseils afin de bien examiner un environnement sur glace, nous vous invitons à consulter le site de la Société de sauvetage : societedesauvetage.org/puis-je-maventurer-sur-la-glace/.

– 30 –

Source :          Anne-Marie Francoeur,                    

                        Responsable – Communication et relations publiques, Société de sauvetage

                        Téléphone : 514 252-3100, poste 3737 ou 1 800 265-3093

                        Courriel : amfrancoeur@sauvetage.qc.ca