La glace sur les lacs et les rivières : est-ce sécuritaire?

Montréal, 18 décembre 2017 – La neige et le froid des derniers jours confirment que l’hiver est arrivé. La glace prend forme sur les différents cours d’eau et il est toujours tentant de s’y aventurer. Cependant, chaque année, près de 10 Québécois perdent la vie par noyade ou hypothermie pendant l’hiver. Ces décès ont lieu dans la majorité des cas en marchant, en jouant au hockey, en pêchant ou en faisant de la motoneige ou du VTT sur la glace d’un cours d’eau. Comment faire, donc, pour s’assurer de pouvoir aller sur la glace en toute sécurité?

Observez la couleur de la glace

La couleur de la glace nous fournit un bon indice sur sa solidité. Une glace bleue et transparente sera plus résistante. La glace blanche peut être solide selon sa densité, mais il est préférable de ne pas prendre de risque. La glace grise, quant à elle, doit être considérée comme dangereuse puisqu’elle contient habituellement de l’eau suite à un dégel.

Examinez l’environnement

Ensuite, il est important de prendre le temps d’examiner son environnement. La taille, la profondeur, les courants, les obstacles tels les quais sont tous des éléments de l’environnement du lac qui influent sur la rapidité du gel de l’eau. La température et le soleil doivent également être pris en considération. La quantité de neige qui recouvre la glace doit aussi être notée, car la neige a l’effet d’une couverture sur la glace : elle augmente la température de celle-ci.

Vérifiez l’épaisseur de la glace

Finalement, il est impératif de vérifier l’épaisseur de la glace auprès des autorités responsables afin de dissiper les doutes une bonne fois pour toutes. Une glace de moins de 7 cm est dangereuse, il ne faut donc pas s’y aventurer. Aucun type de glace n’est sécuritaire à 100 %. Il faut toujours prendre les précautions nécessaires.

« Nous le remarquons tous, le réchauffement climatique a aussi une influence sur les températures hivernales. Il faut donc redoubler de prudence car les cours d’eau resteront à risque tout au long de l’hiver. Certains d’entre eux ne gèleront pas convenablement », explique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

Il est extrêmement dangereux de s’avancer sur la glace sans avoir pris conscience des paramètres mentionnés précédemment. De plus, il est toujours conseillé d’être deux au minimum lorsque l’on souhaite se promener sur la glace. Être avec un ami peut vous sauver la vie sur la glace!

En cas d’urgence, soyez prêt!

Si vous vous laissez tenter par une excursion sur ou près des cours d’eau, ne négligez surtout pas de vous préparer adéquatement afin d’assurer votre sécurité en suivant ces six conseils de sécurité :

  1. Transportez votre équipement de survie sur vous pour ne pas le perdre si la glace cédait sous votre poids. La trousse doit contenir un briquet, des allumettes résistantes à l’eau, de l’allume-feu magnésium, un canif, une boussole et un sifflet.
  2. Informez quelqu’un de votre itinéraire et de l’heure approximative de votre retour.
  3. Apportez des vêtements chauds et secs dans un sac imperméable.
  4. Portez une combinaison thermale flottante ou un vêtement de flottaison individuel (VFI) par-dessus votre habit de neige.
  5. Portez des lunettes de soleil pour ne pas être ébloui par le reflet de la neige et de la glace. Une bonne visibilité vous aidera à repérer les dangers sur les différentes surfaces praticables.
  6. Ayez un téléphone cellulaire avec vous.

Société de sauvetage

Depuis plus d’un siècle, la Société de sauvetage multiplie ses efforts afin de prévenir la noyade et les traumatismes associés à l’eau. Pour ce faire, cet organisme à but non lucratif déploie huit programmes qui visent à former la population sous différents angles. Ces programmes – Sauvetage, Prévention, Nautisme, Secourisme, Expert-conseil, Philanthropie, Sauvetage sportif et Semaine nationale de prévention de la noyade – sont complémentaires et concernent l’ensemble de la population.

 

– 30 –

Source : Guillaume Ouimet
Coordonnateur aux communications et marketing
Société de sauvetage du Québec
Téléphone : 514 252-3100, poste 3737 ou 1 800 265-3093
Cellulaire médias : 514 435-5342
Courriel : gouimet@sauvetage.qc.ca