Adeptes de sports sur glace : SOYEZ PRÊT!

Montréal, 12 décembre 2019 – Chaque année, environ 7 Québécois perdent la vie par noyade durant l’hiver. Dans la majorité des cas, les décès touchent des personnes qui marchaient, jouaient au hockey, pêchaient ou faisaient de la motoneige ou du VTT sur un cours d’eau gelé. À ce sujet, les deux mots qui décrivent le mieux les recommandations de la Société de sauvetage sont : SOYEZ PRÊT!

En raison des grandes variations de température que nous connaissons chaque année, plusieurs cours d’eau du Québec ne gèleront pas convenablement et resteront peut-être risqués tout au long de l’hiver. Il est donc primordial de prendre les précautions nécessaires.

Si vous pratiquez des activités sur la glace, vous pourriez un jour être appelés à porter secours à quelqu’un, ou peut-être même que vous pourriez être cette personne en difficulté. C’est pourquoi, avec le froid qui s’installe tranquillement à la grandeur de la province, la Société de sauvetage tient à vous rappeler qu’un accident est si vite arrivé. Il est donc fortement déconseillé aux pêcheurs, aux skieurs, aux motoneigistes ou aux patineurs de s’aventurer sur les eaux gelées si l’épaisseur de glace sécuritaire n’est pas au rendez-vous.

Pour que le nombre de noyades associées à la glace diminue, voici quelques consignes de sécurité à suivre avant de pratiquer une activité sur un cours d’eau gelé.

Sachez reconnaître une glace d’épaisseur sécuritaire :

En général, une glace de 12 cm peut supporter le poids d’une motoneige. Cependant, cette épaisseur est sécuritaire seulement lorsque la glace est neuve et transparente. Par conséquent, si la glace a subi des gels et des dégels fréquents, ou si de la neige est entrée dans sa composition, il est possible que la qualité de la glace soit altérée et que le 12 cm recommandé ne soit plus suffisant. Méfiez-vous!

Observez la couleur de la glace afin d’être en sécurité :

  • La glace bleu pâle et transparente est habituellement la plus résistante.
  • La glace blanche opaque (glace de neige) contient un pourcentage d’air élevé; sa résistance dépend de sa densité. La glace blanche qui contient peu d’air est presque aussi résistante que la glace bleue.
  • La glace grise contient habituellement de l’eau à la suite d’un dégel, et doit être considérée comme dangereuse.

En cas d’urgence, soyez prêt!

Si vous vous laissez tenter par une excursion qui vous mènera aux abords d’un plan d’eau gelé ou sur la glace, ne négligez surtout pas de vous préparer adéquatement afin d’assurer votre sécurité en suivant ces six conseils :

  1. Transportez votre équipement de survie sur vous pour ne pas le perdre si la glace cède sous votre poids. La trousse doit contenir des pics à glace, un briquet, des allumettes hydrofuges, un allume-feu de magnésium, un canif, une boussole et un sifflet.
  2. Informez quelqu’un de votre itinéraire et de l’heure approximative de votre retour.
  3. Apportez des vêtements chauds et secs dans un sac imperméable.
  4. Portez une combinaison thermale flottante ou un vêtement de flottaison individuel (VFI) par-dessus votre habit de neige.
  5. Portez des lunettes de soleil pour ne pas être ébloui par le reflet de la neige et de la glace. Une bonne visibilité vous aidera à repérer les dangers sur les différentes surfaces praticables.
  6. Ayez un téléphone cellulaire avec vous et insérez-le dans une pochette étanche.
  7. Connaissez la technique d’autosauvetage en cas de chute dans l’eau froide à la suite d’un bris de glace sous vos pieds. C’est ce qui pourrait vous sauver la vie! Pour l’apprendre, étape par étape, consultez le site de la Société de sauvetage (societedesauvetage.org/autosauvetage).

« Il est donc évident que de penser que toute étendue d’eau gelée peut être traversée est faux. Même si la glace est épaisse, elle peut être faible si elle a fondu et gelé à répétition ou si elle contient des couches d’eau. Il est essentiel de comprendre qu’une plaque de glace qui semble très solide une journée peut être une source de danger le lendemain », explique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

La Société de sauvetage demande donc aux adeptes de sports sur glace de se renseigner auprès des autorités locales sur les conditions et la sécurité de la glace dans leur région avant de s’aventurer sur les cours d’eau et invite les motoneigistes et conducteurs de VTT à emprunter les sentiers balisés.

Pour avoir de bons conseils afin de bien examiner un environnement sur glace, nous vous invitons à consulter le site de la Société de sauvetage : societedesauvetage.org/puis-je-maventurer-sur-la-glace/.

——————————————————————————————————————–

La Société de sauvetage est le chef de file en surveillance aquatique au Canada. La Société œuvre dans le but de prévenir la noyade et les traumatismes reliés à l’eau au moyen de ses programmes de formation, de sa campagne de sensibilisation du public Aqua BonMD, de la recherche sur la noyade, des services en gestion de la sécurité aquatique et du sauvetage sportif.

Chaque année, la Société offre ses programmes de formation en natation, en sauvetage, en surveillance aquatique et en leadership à plus de 1,2 million de Canadiens. C’est la Société qui établit la norme en ce qui a trait à la sécurité aquatique au Canada et qui émet les certificats aux surveillants-sauveteurs canadiens.

La Société de sauvetage est un organisme philanthropique indépendant, responsable de la formation des sauveteurs canadiens depuis l’émission du premier brevet Médaille de bronze en 1896.

La Société représente le Canada à l’échelle internationale en étant un membre actif de la Royal Life Saving Society du Commonwealth et de l’International Life Saving Federation. Elle est aussi l’organisme dirigeant le sauvetage sportif au Canada, un sport reconnu par le Comité international olympique et la Fédération des Jeux du Commonwealth.

– 30 –

Source :        

Anne-Marie Francoeur

Responsable – Communication et relations publiques

Société de sauvetage

Téléphone : 514 252-3100, poste 3737 ou 1 800 265-3093 

Télécopieur : 514 254-6232                        

Courriel : amfrancoeur@sauvetage.qc.ca