fbpx

L’autosauvetage

Vous êtes dans l’eau froide!

Vous pourriez un jour voir la glace céder sous vos pas même si vous avez suivi à la lettre les principes directeurs mis de l’avant. Il arrive parfois que même de bonnes mesures de prévention ne suffisent pas. Vous pourriez vous retrouver dans l’eau froide, seul ou avec des gens qui sont incapables de vous aider pour une raison ou l’autre. Vous pourriez avoir le souffle coupé et avoir énormément de difficulté à respirer.

Que devez-vous faire? Vous devez d’abord tenter de sortir de l’eau le plus  tôt possible, ce qui peut s’avérer difficile si vous êtes effrayé et confus. Rappelez- vous les étapes suivantes afin de pouvoir revenir chez vous en toute sécurité :

L’auto sauvetage : le principe de « 1 minute — 10 minutes et 1 heure »

La première étape de tout sauvetage consiste à savoir comment se secourir soi-même. Il est donc essentiel que vous appreniez la façon dont votre corps réagira probablement et les techniques de base de l’autosauvetage avant qu’un tel incident ne se produise. La majorité des gens ne comprennent pas vraiment comment leur corps réagira lors d’une immersion en eau glaciale. Les principes suivants sont fondés sur des chiffres faciles à retenir. Il est clair qu’il y aura des variantes individuelles, mais ces principes généraux seront tout de même exacts. 

1 minute : choc thermique / 10 minutes : perte de motricité / 1 heure : hypothermie

A) 1 minute : Restez calme, vous avez 1 minute pour contrôler votre respiration

Il est normal de se sentir effrayé et confus lorsqu’on se retrouve dans l’eau froide. Vous devez cependant RESTER CALME. La majorité des gens pensent qu’ils vont mourir d’hypothermie en quelques minutes et pensent donc qu’ils n’ont pas le temps de réfléchir à la situation. 

Il faut en tout premier lieu vous efforcer de contrôler votre respiration. Le fait de suffoquer ou d’hyperventiler vous fera probablement avaler ou aspirer de l’eau et vous risquez alors de vous noyer.

Vous avez 1 à 2 minutes pour arriver à contrôler votre respiration.  

B) 10 minutes : Auto sauvetage, vous avez 10 minutes pour bouger de manière significative

Restez calme et essayer de sortir de l’eau dès que possible, en utilisant pour ce faire toute votre énergie. La perte de contrôle des bras et de la capacité à saisir un objet se fait progressivement en eau froide. Elle débute dans les 3 à 50 minutes suivant l’immersion.  

Tournez-vous vers la direction d’où vous êtes venu. (La glace sur laquelle vous vous êtes déplacé avait été capable de soutenir votre poids). Nagez jusqu’au bord de la glace de ce côté du trou.

Mettez vos bras sur la glace le plus loin possible et tenter de sortir votre corps de l’eau le plus possible. 

Donnez de vigoureux coups de pieds afin de vous retrouver en position de flottaison horizontale. 

Maintenant « DONNEZ DES COUPS DE PIEDS ET TIREZ » afin de propulser votre corps sur la glace.  

Utilisez des pics à glace, des clés d’auto, des clous, un couteau, un stylo ou tout autre objet capable de vous retenir à la glace. Si vous ne possédez pas un tel objet, mettez les mains ou les bras sur une section non brisée de la glace. Agrippez-vous et rampez jusqu’en lieu sûr en donnant de puissants coups de pied pour propulser votre corps sur la glace, comme le fait un phoque. 

Une fois hissé sur la glace, soulevez votre poitrine doucement avec les bras afin de vider l’eau qui se trouve dans vos vêtements. Demeurez à plat ventre et bougez les pieds et les jambes comme si vous nagiez. Essayez d’avancer sur le ventre ou encore, rampez ou roulez pour vous éloigner du trou tout en répartissant votre poids sur une plus grande surface. Mettez-vous debout seulement lorsque vous aurez atteint la rive ou une surface de glace solide.  

Après avoir atteint une surface de glace solide, rappelez-vous que le risque d’hypothermie persiste et pourrait mettre votre vie en danger. Vous devez décider si vous restez sur place pour vous réchauffer et vous assécher ou si vous allez tenter de trouver un abri. S’il y a un abri à une distance raisonnable c.-à-d. à moins de 50 minutes d’exposition à l’air froid), allez-y; sinon, restez où vous êtes.  

Si vous décidez de tenter de trouver un abri, continuez à bouger afin de produire de la chaleur et de trouver rapidement cet abri où vous pourrez enlever vos vêtements mouillés. Ne faites pas d’effort au point de vous épuiser. Utilisez les pistes existantes au lieu de prendre un raccourci dans la neige profonde. La piste prendra peut-être un peu plus longtemps, mais vous n’aurez pas à dépenser autant d’énergie pour vous déplacer.

Si vous décidez de rester sur place, protégez-vous du vent en vous enveloppant dans un coupe-vapeur quelconque et une couche de matière isolante. Si vous réussissez à quitter la glace, faites-vous un feu. Séchez-vous le mieux possible et mettez des vêtements secs si vous en avez. Si vous n’en avez pas, enlevez vos vêtements mouillés, tordez-les et remettez-les.

Il est extrêmement important d’éviter que vos mains ne gèlent. Tordez au moins vos gants ou vos mitaines. Si vos doigts sont encore très froids, vous pouvez mettre chaque main sous l’aisselle opposée où elles seront à l’abri et au chaud. Si nécessaire, placez vos bras à intérieur de votre manteau afin que vos mains soient directement en contact avec la peau de vos aisselles.

Lorsque vous avez réussi à vous réchauffer les mains, il est crucial de vous faire un feu afin de pouvoir vous dégeler et faire sécher vos vêtements. Si vous avez pris la précaution de vous munir d’une trousse contenant un briquet ou un instrument d’allumage alimenté au magnésium que vous avez mis dans la poche de votre manteau, cette étape devrait être facile à réaliser.

Voici une courte vidéo de Prof dans le bois pour Géopleinair, qui démontre bien les étapes à suivre lors d’un autosauvetage.

C) 1 heure : Dans l’attente des secours, vous serez conscient pendant 1 heure

Si vous êtes incapable de sortir de l’eau sans aide en moins de 10 à 15 minutes, vous devrez admettre que même si vous n’êtes pas encore hypothermique, votre incapacité physique va aller en augmentant. Même si vous n’arrivez pas à sortir de l’eau, vous serez conscient pendant au moins 1 heure. Vous devez par conséquent prendre les mesures nécessaires pour améliorer vos chances de survie en attendant qu’on vous porte secours:

  • N’essayez pas de nager, car votre corps perdra beaucoup plus de sa chaleur que si vous restez immobile. Vous allez aussi vous puiser beaucoup plus rapidement. (REMARQUE : vous devriez déjà être sur le bord de la glace que vous avez rejoint à l’étape « Restez calme »).
  • Gardez vos vêtements pendant que vous êtes dans l’eau car ils vous aideront à conserver votre chaleur et l’air emprisonné dans vos vêtements vous gardera à flot. (l’air emprisonné dans vos vêtements sera éventuellement évacué). Assurez-vous que les fermetures à glissière et les boutons sont bien fermés afin de conserver le plus possible de votre chaleur et votre flottabilité.

  • Dans tous les cas (que vous portiez une combinaison thermale flottante ou un VFI ou non) appuyez-vous sur le rebord de la glace. Allongez vos bras sur la glace et gardez vos jambes ensemble afin de conserver la chaleur de votre corps. Maintenez la tête et le haut du corps le plus possible hors de l’eau afin que votre corps conserve le plus de chaleur possible.

Bougez le moins possible fera diminuer la déperdition de chaleur. Il est possible que vos bras gèlent à la glace. Après une heure dans l’eau, vous deviendrez hypothermique et vous vous noierez si vous n’arrivez pas à maintenir votre tête hors de l’eau. Si vous êtes gelé à la glace vous ne vous noierez pas et vous allez peut-être survivre une autre heure avant que votre cœur ne s’arrête. Vous pouvez ainsi doubler votre temps de survie en attendant d’être secouru.