fbpx

Guide des bonnes pratiques à l’intention des propriétaires et des exploitants de sites riverains

Les recherches et les rapports d’enquête de coroners démontrent que les décès par noyade survenus en milieu riverain sont souvent attribuables à des comportements spécifiques, tels que ne pas connaître les risques particuliers aux rivières, surestimer ses capacités, tenter d’accomplir des exploits, et agir sans réfléchir aux conséquences. Il est donc très important d’attirer l’attention de la population sur les accidents potentiels susceptibles de se produire lors d’activités récréatives en milieu riverain et sur les plans d’eau naturels.

Les données officielles colligées par le Centre canadien de recherche sur la prévention de la noyade, démontrent que pour la période de 2011 à 2015 au Québec, 41 % des décès reliés à l’eau se sont produits dans des rivières, 28 % dans des lacs et des étangs, et 8 % dans d’autres milieux aquatiques1.

Par ailleurs, dans son rapport d’enquête publique sur les noyades de deux jeunes filles de 12 et 14 ans qui se sont produites en rivière en juillet 2015, la coroner Me Andrée Kronström a émis  différentes recommandations afin de mieux former, sensibiliser et informer la population relativement aux dangers de l’eau vive, et de concevoir un aménagement sécuritaire des sites donnant accès aux rivières.

Tout en voulant répondre à ces besoins de sensibilisation et d’information, les auteurs de ce guide sont conscients du fait que le territoire du Québec comprend des environnements diversifiés, parcourus ou entourés de différents types de plans d’eau, et qu’il est tout simplement impossible de déterminer une seule bonne façon de protéger la population des risques inhérents aux activités aquatiques et nautiques dans des milieux non supervisés.

Il est à noter que les milieux non supervisés signifient les environnements aquatiques qui ne sont pas assujettis à des dispositions spécifiques du Code de construction et du Règlement sur la sécurité dans les bains publics, incluant notamment la qualification et la présence de préposés à la
surveillance.

Néanmoins, cet ouvrage propose aux propriétaires et exploitants de sites riverains des balises pour analyser les types de plans d’eau présents sur leur territoire, l’accès à ceux-ci et les risques qu’ils peuvent comporter afin de mettre en place des mesures adéquates pour favoriser une utilisation sécuritaire des milieux riverains.

Enfin, ce guide a été conçu dans l’optique de favoriser l’accès public aux berges et aux cours d’eau naturels en offrant des milieux sécuritaires et attrayants, et du fait que la prévention est une responsabilité partagée.