fbpx

UNE AVENTURE IN EXTREMIS

GAGNANT SN HAWAII 2018

Vers la fin de 2018, Julien Duffy est encore un jeune homme de 17 ans qui débute sa formation collégiale au Cégep Jean-de-Brébeuf. Nageur de compétition dans ses plus jeunes années, de 5e année du primaire à la deuxième année du secondaire, Julien a depuis quelques années développé une passion toute particulière pour le sauvetage, une façon de conjuguer son esprit sportif à ses qualités d’athlète.

Grâce à ses formations en sauvetage reçues lors de son secondaire 5, il étend ses compétences lors de son séjour d’un été sur la plage continentale du Lac Massawippi où il œuvre à titre de surveillant-sauveteur. En rentrant chez lui un soir, Julien décide in extremis de s’inscrire au concours SN Hawaii qu’il aperçoit dans le Magazine Alerte et ce, à la dernière journée d’éligibilité. Peu de temps après, il reçoit l’appel de la Société de sauvetage qui lui annonce la nouvelle : il devient le gagnant de l’édition 2018 du concours SN Hawaii. Sans se préparer spécifiquement pour cette aventure, lui qui aime bien fréquenter les salles d’entraînement et les terrains de rugby continu de se tenir en forme sachant bien qu’un défi l’attend : celui de réussir sa formation de sauveteur océanique. C’est donc le 24 décembre que Julien s’envole pour Hawaii. Dans l’avion, il fait déjà la rencontre de ceux qui allaient devenir plus tard ses amis.

« Quand j’ai entendu les gens discuter dans l’avion, j’ai compris que beaucoup d’entre eux s’étaient préparés depuis plusieurs semaines. Une fois sur place, j’ai été confronté à plusieurs défis, mais j’ai remarqué que je me débrouillais bien et que j’avais une aisance»

– Julien Duffy

Par ailleurs, Julien ne pouvait passer sous silence la beauté du paysage. Les montagnes, les vagues immenses et le soleil ont suscité chez lui un engouement sans borne pour le sauvetage océanique qui, selon lui, est unique en son genre.

(à droite) Julien Duffy, grand gagnant d’une formation Sauveteur national – Océanique à Hawaii offerte par SN Hawaii dans le cadre de la Brigade Splash.
Crédit photo:  
Lucas Murnaghan

Suite à cette expérience, crois-tu être un meilleur sauveteur ?

«100%. Ça m’a amélioré beaucoup en plus de m’en apprendre davantage sur le sauvetage océanique face auquel j’étais dubitatif. Il est clair que ce type de sauvetage se veut plus technique puisqu’il y a une panoplie de paramètres auxquels on doit penser. Par exemple, la force des vagues, la température, le type de courant présent, etc. J’ai également eu le privilège d’utiliser des planches et des jet-skis pour mener à bien nos simulations ». Accompagné d’un groupe de 50 personnes dont 36 candidats, Julien estime avoir fait des rencontres inoubliables. La deuxième semaine de son voyage lui a aussi permis de visiter l’archipel, un endroit qu’il décrit comme étant magnifique.