Préparer une sortie aquatique, ça commence à la maison!

Encadrement sécuritaire

L’été est enfin arrivé! C’est le temps de faire profiter aux enfants des tonnes d’activités aquatiques qui s’offrent à eux pour bouger tout en se rafraîchissant.

Avec le récent lancement de la version revue et améliorée du guide Encadrement sécuritaire des groupes d’enfants en milieu aquatique par le ministère de l’Éducation, l’occasion est on ne peut plus parfaite pour revoir les responsabilités qui vous incombent quant à la préparation de votre enfant ou d’un groupe d’enfants à une activité en milieu aquatique. En effet, différents facteurs, comme un fort achalandage sur le site ou l’incapacité des enfants à évaluer les dangers, peuvent rendre difficile l’encadrement d’un groupe de jeunes. Voici donc comment assurer le bon déroulement de leurs sorties en milieu aquatique afin qu’ils puissent s’amuser en toute sécurité.

Mon enfant participe à une activité organisée

Je connais :

  • les règlements particuliers du lieu de baignade;
  • ses critères d’admission;
  • ses caractéristiques;
  • ses règles de sécurité et d’hygiène.

Communiquez avec le gestionnaire organisateur de la sortie si vous n’avez pas obtenu ces renseignements.

J’informe l’organisation responsable de la sortie :

  • du niveau d’habileté en natation de mon enfant (incluant la distance qu’il est en mesure de parcourir en eau profonde);
  • des caractéristiques comportementales de mon enfant;
  • de toute particularité médicale (condition médicale, problème de santé mentale ou physique, etc.);
  • de la façon de me rejoindre en cas d’urgence (coordonnées).

Je vérifie que :EncadréEncadrement

  • mon enfant connait les règlements à respecter et les comportements à adopter.
  • le sac de mon enfant contient tous les éléments de la liste fournie par l’organisme responsable (maillot de bain, serviette, crème solaire, VFI, chapeau, etc.).

J’organise moi-même une sortie aquatique avec un groupe d’enfants

Je connais :

  • les règlements particuliers du lieu de baignade;
  • ses critères d’admission;
  • ses caractéristiques;
  • ses règles de sécurité et d’hygiène;
  • les rapports d’encadrement (consultez l’encadré ci-dessous).

Communiquez avec le gestionnaire organisateur de la sortie si vous n’avez pas obtenu ces renseignements.

Je m’assure :

  • que je sais reconnaître une personne en détresse dans l’eau et réagir en cas d’urgence.
  • que les enfants comprennent bien les règles de sécurité et d’hygiène.
  • de connaître le niveau d’habileté en natation de chaque enfant, leurs caractéristiques comportementales et toute particularité médicale;
  • de savoir comment rejoindre les parents en cas d’urgence;
  • de prendre une ou plusieurs des mesures suivantes si un enfant ne sait pas nager ou si je ne connais pas les habiletés en natation d’un enfant :Lui faire porter un VFI;
    • l’autoriser à se baigner dans la partie peu profonde seulement;
    • l’enfant est en tout temps à portée de main d’une personne responsable.

Rapports d’encadrement

Enfants de moins de 6 ans : 1 accompagnateur pour 6 enfants (maximum)

Enfants de 6 ans et plus : 1 accompagnateur pour 15 enfants (maximum)

Ces rapports sont un minimum suggéré. Il est fortement recommandé de diviser les enfants en plus petits groupes afin d’améliorer le rapport (ex. 2 accompagnateurs pour 12 enfants).

De plus, veillez à mettre en place des mesures complémentaires si :

  • Un enfant ne sait pas nager;
  • Un enfant n’est pas en mesure de suivre des consignes;
  • Un enfant n’est pas capable de s’orienter;
  • Un enfant a des besoins relatifs à une condition médicale ou à un problème de santé mentale ou physique;
  • La zone de baignade comporte une partie plus profonde que la hauteur de la poitrine d’un enfant.

 

f-lepineFrançois Lépine

Véritable encyclopédie, François Lépine s’intéresse à tout. C’est d’ailleurs son vif intérêt pour la gestion de la sécurité en milieu aquatique qui a posé les fondations de notre programme Expert-conseil. La vaste expérience qu’il a acquise à la tête de ce programme, combinée à sa maîtrise en microbiologie, font de lui un éminent expert en sécurité aquatique. Vulgarisateur hors-pair, il prend plaisir à rendre accessible les concepts les plus complexes. Guidé par la démarche scientifique et animé d’une formidable volonté de recherche et de progrès, il travaille de près avec une foule d’autres organismes afin de rendre les plans d’eau du Québec les plus sécuritaires possibles.