Mise en garde aux citoyens sinistrés : les risques de noyades sont élevés

Montréal, 10 mai 2016 – La Société de sauvetage recommande à tous les citoyens touchés par les inondations d’éviter, autant que possible, de circuler près ou sur les zones inondées. Les vagues et les courants causés les fluctuations du débit de l’eau peuvent accroître les risques de noyade.

Risques de chute

Le fort débit d’eau peut causer des changements à la profondeur des zones inondées. Votre terrain n’a peut-être plus la même topographie sous l’eau et en vous y aventurant, vous risquez de perdre pied et d’être ainsi emporté par le courant. Il est fortement recommandé de porter un gilet de sauvetage et de disposer d’une bouée ou d’une ligne d’attrape flottante afin de pouvoir porter secours à une personne en difficulté dans l’eau, car les vagues peuvent provoquer le chavirement d’une embarcation.

Risque d’hypothermie

En cas de chute en eau froide (moins de 20 °C), il faut réagir rapidement avant que les effets de l’hypothermie ne se fassent ressentir. Dès l’entrée dans l’eau, le choc thermique peut rendre la respiration excessivement ardue. Le temps est précieux : on estime qu’une personne immergée en eau froide dispose d’une minute pour reprendre sa respiration et repérer l’endroit sécuritaire le plus près, et de seulement 10 minutes pour se rendre à cet endroit avant que ses muscles ne faiblissent au point de ne plus être fonctionnels. Une personne qui demeure submergée pendant une heure risque fortement de perdre connaissance – et c’est à ce moment que la noyade survient.

Si vous êtes dans l’obligation de circuler près d’une zone inondée, veuillez suivre les recommandations suivantes :

  1. Soyez toujours accompagné. En cas de chute, votre accompagnateur pourra appeler les secours.
  2. Assurez-vous de porter un gilet de sauvetage. En cas de chute, celui-ci vous maintiendra non seulement à la surface, mais vous aidera également à conserver votre chaleur plus longtemps.
  3. Soyez vigilant en utilisant des bottes-pantalon ou bottes cuissardes. Évitez que l’eau n’entre dans vos bottes pour ne pas devenir plus lourd et risquer d’être emporté par le courant.
  4. Évaluez, à l’aide d’un manche à balai par exemple, les profondeurs de l’eau avant de vous y aventurer. Vous pourriez être surpris : des fosses pourraient avoir été créées par le débit de l’eau et ainsi avoir changé le relief de votre terrain.

– 30 –

Source : Olivier Meunier
Coordonnateur aux communications
Société de sauvetage du Québec
Téléphone : 514 252-3100, poste 3737 ou 1 800 265-3093
Télécopieur : 514 254-6232
Courriel : omeunier@sauvetage.qc.ca