fbpx

Les recommandations du coroner Normandin

Montréal, 28 novembre 2018 – La Société de sauvetage était présente lors de la conférence de presse sur le rapport d’investigation du coroner Louis Normandin, concernant la noyade du jeune Blessing Claude Moukoko, 14 ans, survenue le 15 février dernier au Centre Père Marquette.

En réponse à cet incident, le coroner Louis Normandin a émis son rapport d’investigation apportant plusieurs recommandations afin de prévenir une noyade évitable. La Société de sauvetage accueille favorablement les recommandations du coroner et est disponible pour leurs suivis auprès des partenaires de la communauté aquatique.

Dans son rapport, il recommande au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur que le programme Nager pour survivre Plus de la Société de sauvetage soit formellement intégré au cours de natation en milieu scolaire. Selon lui, la réussite de ce programme devrait être un prérequis obligatoire avant d’entamer des cours de compétences en natation. Il recommande également que les exigences minimales requises pour l’enseignement de la natation en milieu scolaire par un professeur soient d’avoir complété un profil de formation en natation de 90 heures dans le cadre du Baccalauréat en enseignement. Le coroner Normandin n’indique pas de suspendre les cours de natation en milieu scolaire, mais il préconise que l’encadrement soit sécuritaire. Si le cours est assuré par un instructeur, il doit obligatoirement posséder la certification requise. De plus, M. Normandin soutient que les cours de natation en milieu scolaire doivent être sous la supervision constante et simultanée d’un enseignant donnant le cours, et d’un sauveteur/surveillant dont le rôle est d’uniquement surveiller le groupe. C’est à défaut de remplir ces deux conditions, que le coroner recommande la suspension des cours de natation en milieux scolaires.

« D’autant plus avec les recommandations du coroner Louis Normandin, la Société de sauvetage continue de suggérer fortement aux commissions scolaires et aux écoles d’intégrer le programme Nager pour survivre (primaire) et le programme Nager pour survivre Plus (secondaire) afin d’évaluer les habiletés aquatiques de chaque enfant et de leur enseigner les techniques de base nécessaires pour survivre à une chute inattendue en eau profonde. Car savoir se baigner est une chose, savoir nager en est une autre. » mentionne Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

Conjointement avec l’Organisation mondiale de la Santé, la Société de sauvetage est d’avis que d’initier les enfants d’âges scolaires aux rudiments de la natation est essentiel afin d’éviter tout incident regrettable. Elle encourage donc le développement des habiletés aquatiques dans un milieu encadré et sécuritaire en soutenant les cours de natation en milieu scolaire.

À propos du programme Nager pour survivre
Les principaux objectifs du programme Nager pour survivre sont d’évaluer les habiletés aquatiques de chaque enfant, et de leur enseigner les habiletés de base nécessaires pour survivre à une chute inattendue en eau profonde. Le programme, créé par la Société de sauvetage dans le but de prévenir la noyade, peut s’apparenter à une sortie scolaire éducative et sportive. En plus de jouer un rôle clé dans la prévention de la noyade, il permet aux enfants de bouger, d’augmenter leur confiance en eux et peut même donner envie à certains de fréquenter les installations aquatiques sur une base plus régulière. Le programme Nager pour survivre est offert aux élèves de 8 ans et plus (3e année du primaire ou plus).
Pour plus d’information sur le programme ou pour visionnez la vidéo explicative, visitez notre site web.

À propos de la Société de sauvetage
La Société de sauvetage est un organisme à but non lucratif dont la raison d’être est de favoriser les interactions sécuritaires avec l’eau afin de prévenir les noyades et autres traumatismes en étant reconnu comme un partenaire incontournable en matière de prévention. La Société de sauvetage, depuis plus d’un siècle, multiplie ses efforts afin de prévenir la noyade et les traumatismes associés à l’eau. Pour ce faire, cet organisme à but non lucratif déploie huit programmes qui visent à former la population sous différents angles. Ces programmes – Sauvetage, Prévention, Nautisme, Secourisme, Expert-conseil, Philanthropie, Sauvetage sportif et Semaine nationale de prévention de la noyade – sont complémentaires et concernent l’ensemble de la population. La Société de sauvetage regroupe plus de 30 000 membres individuels, 300 membres centres de formation à travers le Québec, 300 bénévoles et 22 employés.

– 30 –

Source : Anne-Marie Francoeur
Responsable – Communication et relations publiques
Société de sauvetage – Division du Québec
Téléphone : 514-435-5342
Télécopieur : 514 254-6232
Courriel : amfrancoeur@sauvetage.qc.ca