fbpx

L’urgence de Nager pour survivre

Montréal, le 8 avril 2019 –  Le programme Nager pour survivreMD a été conçu à la suite de plusieurs recommandations de coroners à travers le pays afin de diminuer le nombre de noyades chez les enfants. Certains jeunes pensent qu’ils sont capables de nager; ce n’est toutefois pas toujours le cas… car il y a une différence entre savoir nager et savoir se baigner! Au Canada, la noyade est la deuxième cause de décès chez les jeunes enfants. Le constat est le même d’année en année : la majorité des gens qui se noient n’avaient pas même l’intention d’aller dans l’eau. Leur immersion a été soudaine et inattendue.

Qu’est-ce que Nager pour survivrem?

Nager pour survivremd a été créé par la Société de sauvetage dans le but de prévenir la noyade. Le programme, qui peut s’apparenter à une sortie scolaire éducative et sportive, est offert aux élèves, dès la 3e année du primaire afin qu’ils puissent prendre conscience de leurs habiletés aquatiques et qu’ils les développent pour survivre à une chute inattendue en eau profonde. Il permet également aux enfants de bouger, d’augmenter leur confiance en eux et donner envie à certains de fréquenter plus régulièrement une installation aquatique. Au terme des sessions, les élèves doivent réussir trois habiletés : entrer par roulade en eau profonde, nager sur place pendant une minute et se déplacer dans l’eau sur une distance de 50 mètres.

Les résultats obtenus dans le cadre du programme nous démontrent qu’un élève sur deux réussit seul la norme Nager pour survivremd. Ce qui revient à dire que 50 % des enfants de 8 ans et plus sont sujets à la noyade.

Sylvie Bernier, marraine d’honneur du programme Nager pour survivremd

La championne olympique souhaite que le programme Nager pour survivremd soit accessible à tous les enfants au Québec. Elle fait de la prévention de la noyade sa mission de vie. « Nager pour survivre peut sauver la vie de milliers de jeunes de la noyade et en tant que marraine d’honneur, je mettrai tout en œuvre pour contribuer à la réussite et à l’accessibilité de ce programme», d’expliquer Sylvie Bernier.

La Société de sauvetage, ainsi que sa marraine d’honneur, souhaitent ardemment que la norme Nager pour survivremd soit disponible minimalement aux 94 000 élèves de 3e année du primaire à travers le Québec.

Campagne de financement

Financé en partie par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, la Ville de Montréal, Québec en forme et la Fondation Princesse Charlène de Monaco, Nager pour survivremd permet aux écoles désirant offrir le programme à leurs élèves de recevoir une subvention couvrant une partie des frais du programme. Toutefois, les subventions attribuées ne reflètent que très rarement la réalité des frais encourus par les écoles pour la participation au programme.

Face à cet enjeu, la Société de sauvetage a déployé une campagne de financement pour assurer la pérennité du programme et ainsi permettre à un plus grand nombre d’élèves d’y participer. Elle invite donc le grand public et les entreprises intéressées, à faire un don au Fonds Nager pour survivremd, en se rendant sur le site nagerpoursurvivre.com.

L’objectif de cette campagne : récolter 5 millions sur 5 ans. Pour chaque don corporatif de 10 000 $ au programme de la Société de sauvetage, une entreprise d’ici permettra à 300 élèves de plus de suivre le programme Nager pour survivremd. « C’est une manière pour moi de faire œuvre utile de la noyade de mon neveu Raphaël. Cette campagne de financement permettra au grand public de mettre l’épaule à la roue afin que nos jeunes puissent s’amuser dans l’eau en toute sécurité », de renchérir Mme Bernier.

Par ailleurs, la Société de sauvetage tient à souligner le lancement du livre Le jour où je n’ai pas pu plonger de Sylvie Bernier, dont la totalité des redevances sera versée au bon fonctionnement du programme Nager pour survivremd.

À propos de la Société de sauvetage

La Société de sauvetage est un organisme à but non lucratif dont la raison d’être est de favoriser les interactions sécuritaires avec l’eau afin de prévenir les noyades et autres traumatismes en étant reconnu comme un partenaire incontournable en matière de prévention. La Société de sauvetage, depuis plus d’un siècle, multiplie ses efforts afin de prévenir la noyade et les traumatismes associés à l’eau. Pour ce faire, cet organisme à but non lucratif déploie huit programmes qui visent à former la population sous différents angles. Ces programmes – Sauvetage, Prévention, Nautisme, Secourisme, Expert-conseil, Philanthropie, Sauvetage sportif et Semaine nationale de prévention de la noyade – sont complémentaires et concernent l’ensemble de la population. La Société de sauvetage regroupe plus de 30 000 membres individuels, 300 membres centres de formation à travers le Québec, 300 bénévoles et 24 employés.

Pour en savoir plus sur Nager pour survivremd ou pour faire un don, visitez le nagerpoursurvivre.com.

N.B. Nager pour survivremd est une marque déposée de la Société de sauvetage.

-30-

Source :           Raynald Hawkins

                        Directeur général

                        Société de sauvetage – Division du Québec